La création d'une entreprise est régie par la loi. Pour ce faire, un formalisme est mis en place, lequel la non observation de ce dernier aura pour conséquence une constitution irrégulière de votre société. A cet effet, pour creer une sasu, il sied d'observer ce formalisme afin que celle-ci soit régulièrement constituée. C'est ainsi que des entrepreneurs vous donnent des conseils pour creer une sasu. Dès lors, ils vous rappellent que la création d'une sasu se fait dans le respect de certaines étapes. Aucune d'entre elles n'est à sauter ou à negliger car elles sont toutes d'une certaine importance. Il s'agit en effet pour l'autoentrepreneur d'établir les règles de fonctionnement et d'organisation de sa structure, ce, par la mise en place des statuts de son entreprise. Dans les statuts, toutes les mentions nécessaires doivent figurer, notamment l'objet social, c'est-à-dire le but pour lequel la société doit être crééé, le siège social, la rémunération des travailleurs et du gérant de la structure, sans oublier l'étendue de leurs compétences. Pendant cette phase de rédaction des statuts, il est judicieux pour le futur entrepreneur de prendre connaissance des autres statuts déjà rédigés, soit sur internet en faisant la recherche sur google, ou encore en se rapprochant d'un expert comptable ou d'un avocat afin d'avoir une idée de ce qu'il s'agit. Toutefois, l'équipe Digidom est à votre disposition pour une réussite effective de cette étape, d'autant plus qu'elle ne soit constituée que des professionnels. Aussi, les statuts, lorsqu'ils sont rédigés, doivent être datés et signés puis enregistrés au fisc.

Le montant du capital pour creer sa sasu

L'idée maîtresse dans la création d'une sasu est d'offrir aux futurs entrepreneurs une forme d'organisation sociale dans laquelle l'essentiel des règles de fonctionnement et d'organisation résulterait de la volonté des parties, le cas échéant, de l'associé unique. Ainsi, contrairement aux SA, SARL et autres, qui sont les sociétés dont le minimum du capital social est prévu par la loi, dans une sasu il n'y a pas de montant minimum prévu par la loi. Ainsi, l'associé unique fixe unilatéralement le montant constituant le capital de la structure.

Le commissaire aux comptes dans une sasu

En cours de vie sociale, et remplissant certaines règles, l'entreprise doit faire appel à un commissaire aux comptes. A noter que lorsque les mentions légales sont réunies, il est impérieux de désigner un commissaire aux comptes, à défaut, l'entreprise encourt une sanction pénale. Aussi, lorsqu'il existe et qu'il est empêché d'exercer sa mission, celle-ci encourt également une sanction pénale.